Pass sanitaire. Vaudou et rhum ou racisme ordinaire à propos de la Martinique

Dernière mise à jour : 11 août 2021




Dimanche 31 juillet 2021 sur les plateaux de la chaîne d’info LCI, Hervé Boissin, médecin généraliste du 16ème arrondissement de Paris, grand spécialiste sans doute de la Martinique amatrice de vaudou et de rhum, assénait cette vérité selon Saint lui sans que son interlocuteur ne l'interrompt.


Si le taux de vaccination était aussi bas (16% ) à la Martinique, les raisons étaient évidentes.


« C’est culturel, y’a d’autres sources d’information, je vais pas revenir sur les vaudous mais ça existe toujours dans ces territoires. Beaucoup de problèmes viennent de la culture et le rhum ne guérit pas tout, au contraire, il fait des pathologies supplémentaires. »

Pour ce médecin au serment d'hypocrite, les raisons du taux de vaccination aussi bas, 16% à la Martinique, sont évidentes. Elles sont liées à la nature impardonnable de CES gens : "C’est culturel, y’a d’autres sources d’information, je vais pas revenir sur les vaudous mais ça existe toujours dans ces territoires. Beaucoup de problèmes viennent de la culture et le rhum ne guérit pas tout, au contraire, il fait des pathologies supplémentaires. "



Nous nous insurgeons contre les propos scandaleux, méprisants et racistes du médecin Hervé Boissin qui accuse ainsi les Martiniquais de préférer le vaudou et le rhum aux soins médicaux.


La réticence à la vaccination contre le Covid qui concerne la France et tous les pays du monde n’est pas propre à la Martinique.

De plus, ce fin connaisseur de la Martinique devrait savoir qu’aux effets biens visibles de l'esclavage et du colonialisme s'ajoute le mépris à l’égard de la population de la Martinique déjà contaminée à 92% par le poison Chlordécone interdit dans l'Hexagone , un scandale écologique et humanitaire dans lequel l’État comme les acteurs qui s’y sont engagés ne reconnaissent toujours pas leur responsabilité.

Autant d’expériences de vie qui nourrissent des sentiments de peur, de colère, de méfiance et de révolte qui ne sont pas prêts de s’éteindre dans un pays où les plantes médicinales ont une grande importance, ce qui devrait réjouir tous ceux qui prônent l’amour de l’écologie.


Sentiments qui ne peuvent qu’être renforcés par des propos scandaleux tenus dans le cadre d’un échange enveloppé de racisme ordinaire.


Nous condamnons ces propos injurieux, discriminatoires quant à l'origine et aux croyances, et ne demandons aucune excuse, car nous n’acceptons aucune circonstance atténuante ou compromis avec les auteurs et les complices actifs, directs ou indirects des actes racistes et qui doivent en répondre devant les tribunaux.


Les Ponts de l’Espoir Contre le Racisme se réserve donc le droit de porter plainte contre ce médecin et ces insultes racismes.


REACTIONS